Ben Gardène, le héros de la Garde Nationale qui a éliminé 8 terroristes.

A l’aube du 7 mars, A Ben Gardène, au déclenchement des attaques terroristes contre le Secteur de la Garde Nationale et la caserne de l’Armée, un agent de la Garde Nationale qui dormait chez lui (il n’est pas en poste à Ben Gardène mais y habite)a été réveillé par les tirs nourris. Il s’est alors habillé en civil, a pris son révolver (les Gardes Nationaux ont le droit de garder leur arme sur eux depuis quelques mois) et est sorti de chez lui pour comprendre ce qui se passe.
Il s’est alors retrouvé nez à nez avec Meftah Manita, un redoutable chef terroriste recherché par toutes les polices. Manita, voyant l’homme s’approcher, et alors que l’appel au jihad avait été lancé à la place de l’appel habituel à la prière, lui a demandé : « Tu es des nôtres? ». Le Garde National lui a répondu, « oui », réconforté, Manita a relâché son attention et le Garde en a profité pour lui tirer une balle à bout portant, dans la tempe. Puis il a pris la Kalachnikov de Meftah Manita et a abattu tous les autres terroristes, il étaient 8 en tout. Le Garde National a ainsi éliminé tout le commando qui avait pour objectif le secteur de la police.
C’est la raison pour laquelle seules les attaques concernant le Secteur de la Garde Nationale et la caserne de l’Armée ont été médiatisée, la 3e attaque a donc été tuée dans l’œuf par le Garde National.

Cette capture-écran (prise plus tard dans la journée) montre le Garde National avec sa « prise de guerre », la Kalachnikov des terroristes. Pour des raisons de sécurité, nous ne mentionnons pas son nom.

kalatch

Lire aussi
commentaires
Loading...