Tout savoir sur l’organisation I Watch

i watch

I Watch-Tunisia (Ana Yakedh) est une ONG anti-corruption, fondée juste après la révolution (21 Mars 2011) pour veiller aux objectifs et aux acquis de la révolution.
Avec la participation d’un bon nombre de jeunes engagés, l’ONG est l’une des principales organisations de la société civile qui se consacre à la transparence de la vie publique et économique.
Financement :

Contacté par Réalités Online le directeur exécutif de l’organisation « I Watch » Mouheb Garoui , explique que le financement de l’ONG provient essentiellement des apports privé c’est-à-dire les dons et les cotisations de la part des organismes internationaux à l’instar des Nations Unies, de l’organisation « Transparency International » de la « Foundation For the Future » (FFF), de l’Union Européenne, des ministères des affaires étrangères slovaque, Britannique, suédois et allemand.

Les missions :

I Watch est animée par une vision claire : Soutenir la transparence. Elle opte pour une société épargnée de toutes formes de corruption.
Même si I Watch est présente dans de différentes régions comme, Kairouan, Gafsa et Djerba, elle reste une ONG centralisée.
Les projets principaux :

I Watch a lancé récemment la plateforme consultable à l’adresse vot-it.org qui permet aux citoyens de voter en ligne les projets de loi soumis à l’Assemblée.
Elle également lancé en février 2014, le fameux « Jomaa Meter ». Il s’agit d’un site jomaameter.org qui permettait aux tunisiens de vérifier la réalisation des promesses de l’ex chef du gouvernement Mehdi Jomaa.
Durant la couverture des élections 2014, l’ONG a également mis en ligne mis en ligne un portail dédié au contrôle du fonctionnement de l’ISIE et au suivi des élections législatives et présidentielles.

 

 Elections 2014 :

i

 

Selon un rapport bien détaillé, l’ONG a précisé que malgré certains dépassements, le processus électoral de 2014 s’est amélioré comparé à celui de 2011.
En revanche, I Watch a reproché à l’ISIE sa « passivité » quant aux parrainages populaires des candidats aux présidentielles.

Lire aussi
commentaires
Loading...