Wild Tunis : la médina et ses réseaux sociaux

WildTunis

Figure connue des Instagram, Twitter et Facebook, Jamel Ben Saïdane alias « Wildtunis » aura su, en quelques années, devenir une figure incontournable du web 2.0.

Rencontre avec celui qui ne doit sa notoriété ni à ses statuts vulgaires, ni à ses photos en boîte. Et si la culture (re)devenait à la mode ?

« Wildtunis », qui est-il ?

Jameleddine Ben saidane, « Wildtunis » pour les amis, j’ai 30 ans et je travaille en tant que community manager. Je suis aussi un Tunisien qui œuvre pour la promotion de patrimoine matériel et immatériel de son pays.

D’où vient cette passion pour la médina ?

Tout d’abord, j’ai grandi entre les ruelles de la médina. Ensuite le fait de vivre dans un musée à ciel ouvert comme la medina ne peut que vous rendre passionné, voire même obsédé par cette ville et son histoire.

Au-delà de la médina, c’est l’histoire tunisienne qui vous intéresse non ?

Effectivement, l’histoire très riche de la Tunisie s’étale sur plus de 10 000 ans. Une histoire malheureusement ignorée par la majorité des Tunisiens. Personnellement  je m’intéresse à cette histoire en totalité toute en essayant d’aider et d’inciter les gens à la découvrir.

Souk Médina de nuit

Etes-vous optimiste par rapport à ce retour à la « tunisianité » chez les plus jeunes : chechia, médina, jeba ?

Oui, parce que malgré l’effet de mode (eh oui prendre son café à la medina durant les soirées de Ramadan ou avoir un look « Tounsi » est très en vogue ces dernières années),  les gens sont vraiment conscients de l’importance de conserver ce patrimoine aussi bien sur le plan culturel qu’économique.

La médina est-elle sauvée ?

Certes,  l’Etat, à travers ses structures, a fait un grand travail pour  préserver ce patrimoine collectif. En revanche ce travail reste insuffisant. La médina souffre en silence et un petit tour de quelques minutes vous suffira pour constater l’état lamentable de ses bâtiments et de l’infrastructure aussi.

Vous êtes très suivi sur les réseaux sociaux. C’est important pour vous ?

Oui, dans la mesure où ça me permet de transmettre mes connaissances et ma passion pour l’histoire de la Tunisie à un maximum de personnes

Vous êtes sans doute, malgré votre jeune âge, l’une des personnalités les plus connues de la médina ? Pourquoi ?

Certains disent que je suis « l’esprit de la médina ». D’autres disent que je suis doué à nouer facilement des relations avec les gens.  Mais je suis sûr d’une chose, c’est que « dans la médina, tout le monde connait tout le monde »

Est-ce que vous comptez écrire un livre ou animer une émission sur votre passion ? Vous me rappelez un peu Lorent Deutsch et son fameux Métronome sur les secrets de la ville de Paris.

Effectivement, plusieurs amis m’ont proposé de faire des vidéos ou de créer un blog pour parler de l’histoire de la Tunisie en général et celle de la médina en particulier. Mais pour le moment j’essaye d’approfondir mes connaissances. Ensuite je pourrais décider quelle idée doit être réalisée.

Farouk Bahri

Lire aussi
commentaires
Loading...