Tarak Amraoui décrypte l’opération de Sidi Aïche

Tarak Amraoui porte-parole de la Garde Nationale
Tarak Amraoui porte-parole de la Garde Nationale
Tarak Amraoui porte-parole de la Garde Nationale

Intervenant ce lundi 30 Mars 2015 sur les ondes de Mosaïque Fm, Tarak Amraoui, porte-parole de la Garde Nationale, est revenu sur la dernière opération sécuritaire menée par les forces spéciales à Gafsa.

«L’opération de Sidi Aïche s’est soldée par la mort de 9 terroristes. Ils ont été tous abattus sur le champ et contrairement à ce qui circule actuellement il n’y a pas de dixième victime» a ainsi affirmé Tarak Amraoui tout en refusant de répondre si des agents de la garde nationale ont été blessés ou non.

Tarak Amraoui a indiqué que «sans vouloir vanter l’exploit des agents de la Garde nationale, la tactique dont l’opération de Sidi Aïche a été menée et la manière avec laquelle les terroristes ont été abattus, pourraient être enseignées dans les grandes écoles sécuritaires».

Concernant le fait que cette opération ait coïncidé avec la marche républicaine contre le terrorisme, Tarak Amraoui a assuré que les préparatifs de l’opération de Sidi Aïche ont été entamés depuis quatre mois. «Néanmoins, les terroristes auraient pensé que les forces de l’ordre étaient concentrées sur la marche républicaine. C’est pour cela qu’ils ont décidé de partir en Libye pour récupérer les voitures piégées. Et ils ont fini par être pris au guet-apens tendu par les agents de la Garde nationale» a-t-il expliqué.

Quant aux terroristes éliminés, Tarak Amraoui a précisé que «‘Lokman Abou Sakhr’ a été condamné à mort à cinq reprises en Algérie. Il a été impliqué dans l’attaque en mai dernier de la maison de l’ancien ministre de l’Intérieur Lotfi Ben Jeddou».

Lire aussi
commentaires
Loading...