Le torchon brule entre Abdelatif Mekki et Samir Taieb

Abdelatif Mekki ancien ministre de la Santé
Abdelatif Mekki ancien ministre de la Santé
Abdelatif Mekki ancien ministre de la Santé

Ancien ministre de la Santé de la Troïka, Abdelatif Mekki est intervenu, ce Jeudi 26 mars 2015, au micro de Boubaker Akecha pour répondre aux déclarations du secrétaire général du parti Al-Massar Samir Taieb.

Le dirigeant au sein du parti islamiste d’Ennahdha a indiqué qu’il est inadmissible qu’un parti, ayant essuyé un échec cuisant lors des élections législatives d’Octobre 2014, réclame à Ennahdha de revoir sa politique et ses fondements.

«Samir Taieb devait présenter sa démission du secrétariat général de son parti, présenter des excuses à ses camarades et de s’avouer incapable d’être un leader» a-t-il martelé.

Pour Abdelatif Mekki ce que demande Samir Taieb est en totale contradiction avec les principes de la démocratie et du pluralisme politique. «Rached Ghannouchi a obtenu de nombreuses récompenses à l’échelle internationale. Et en dépit de cette reconnaissance mondiale, Samir Taieb exige que le mouvement révise ses fondamentaux» s’est-il indigné.

Par ailleurs, le député du parti Ennahdha au sein de l’Assemblée des Représentants du Peuple a affirmé que l’unique « activité » du parti Al-Massar se limite à fustiger notre parti et à appeler à son exclusion de la vie politique.

«Je tiens à remercier Ahmed Brahim qui a envoyé une lettre de condoléance au président du Mouvement Rached Ghannouchi après le décès de Moncef Ben Salem. Cependant, nous n’avos reçu aucun message de la part des autres membres du parti Al-Massar et Co» a-t-il déploré.

Réagissant à la déclaration de Samir Taieb, selon laquelle des terroristes font partie du mouvement islamiste d’Ennahdha, Abdelatif Mekki a exigé des excuses de la part du secrétaire général du parti Al Massar ajoutant que Taieb pourrait faire l’objet d’une plainte judiciaire.

Lire aussi
commentaires
Loading...