Attentat du musée du Bardo : la version des terroristes

l'image publiée dans le communiqué

revendication de l'attentat.

Le compte twitter « Afiriquia Media » proche du groupe terroriste Katibet Okba Ibn Nafaa, “bataillon d’Okba Ibn Nafaa” relevant d’Al Qaida a partagé hier  un texte  revendiquant l’attentat terroriste perpétré hier 18 mars 2015 au musée du Bardo et faisant 22 morts et une cinquantaine de blessés. Dans leur revendication intitulée «  une journée ordinaire, commentaire sur l’opération bénie du Bardo», le groupe terroriste a même raconté l’attaque en détails.

« C’était une journée ordinaire pour eux », ont-ils écrit. Et comme tout citoyen ordinaire allant au travail, un sac sur le dos, ils ont pris un premier puis un deuxième métro pour arriver au bardo. Or leur sac contenait deux Kalachnikov et 4 grenades. Une fois sur place, ils se sont installés dans abribus. L’un d’entre d’eux est allé observer les lieux avant de pénétrer dans la cours du musée où personne ne les a interpellés, ni les a fouillés. Aussitôt ils ont ouvert le feu contre les bus des touristes, ciblant ce qu’ils appellent (les vrais mécréants). D’après le texte de la revendication, les forces de l’ordre, perplexes et stupéfaits de voir des hommes armés tirant pêle-mêle sur les touristes, ont pris la fuite. Ils ont alors décidé d’avancer vers l’Assemblée des Représentants du Peuple (tel que cela était planifié) où ils ont été repoussés par des intenses tirs de feu de la part des agents de sécurité.

Et c’est là qu’ils ont décidé de retourner vers le musée pour chasser un nombre maximal des « vrais mécréants ». Évoquant le bilan, les terroristes se sont vantés d’avoir tué 20  « mécréants », deux  « apostats : un agent de sécurité et un chauffeur de bus”.

NAD

Lire aussi
commentaires
Loading...