Rached Ghannouchi : « les Tunisiens doivent s’inquiéter »

 

téléchargement (6)
Les Tunisiens doivent réellement s’inquiéter pour l’avenir de leur pays s’ils n’arrivent pas à s’entendre pour dessiner les contours généraux de la future politique de ce pays a prévenu  le président du Mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, en allusion aux autres partis politiques.  
«   C’est le moment où jamais pour que les Tunisiens  s’unissent pour sauver leur patrie » a-t-il ajouté dans une déclaration à la presse, en marge de la réunion du Conseil de la Choura dont les travaux ont pris fin dimanche après midi à Hammamet.
Ghannouchi a souligné que la Tunisie a besoin aujourd'hui plus que jamais de l'unité nationale dont la construction et l’édification sont tributaires du consensus et de la concertation mettant toutefois en garde contre le retour de la dictature et l'hégémonie du pouvoir ».
Le chef de file d'Ennahdha a mis l'accent sur l'importance du Dialogue national qui, a-t-il dit, avait épargné au processus de transition démocratique en Tunisie certains mauvais scénarios vécus par d'autres pays arabes ».
« La Tunisie avait évité de justesse de sombrer dans "un chaos similaire à celui vécu par d’autres pays frères" a-t-il soutenu se félicitant du niveau de maturité auquel est parvenue aujourd’hui la classe politique en Tunisie.
Ghannouchi a indiqué que l'élection du président et des deux vice-présidents de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) traduit de manière éloquente un témoignage fort de la consécration du principe de consensus qui ne peut qu'établir la confiance entre les partis politiques.
« Pour la période à venir les tunisiens doivent vraiment s’inquiéter car ils sont  embarqués dans un même bateau qui risque de couler » a-t-il encore mis en garde.
Le Conseil de la Choura avait décidé de reporter à la semaine prochaine sa décision finale quant au soutien à apporter à l'un des deux candidats au second tour de la présidentielle.


S.M

Lire aussi
commentaires
Loading...