Secteur du transport public : endettement 1,4 milliard de dinars

téléchargement (10)

Selon M. Chiheb Ben Ahmed, ministre du Transport, le déficit et l’endettement du secteur public du transport s’élève à fin 2013 à 1,4 milliard de dinar.

Le secteur comporte vingt-trois entreprises publiques. Ce chiffre accablant est le résultat du cumul de gestions financières, économiques et sociales défaillantes qui ont connu une accélération depuis 2011.

Ces politiques ont abouti à une dégradation de la qualité des services, à la vétusté des parcs, au déficit financier lourd et au surendettement ainsi qu’à des sureffectifs de personnel. Le ministère propose une rupture avec les comportements passés et des plans de redressement fondés sur un changement de gouvernance, une restructuration avec allègement des effectifs et une recapitalisation avec un nouveau mode de financement, 1,1 milliard est nécessaire pour la recapitalisation.

Pour la gouvernance, il s’agit de scinder la présidence du conseil d’administration de la direction générale, de réhabiliter et de responsabiliser les administrateurs qui seront dorénavant nommés avec plus de pertinence parmi les compétences reconnues dans le secteur. Sans qualifier l’opération de “privatisation”, le ministre a évoqué la participation de privés au capital des entreprises publiques. Un fonds de retournement sera créé pour favoriser la restructuration.

Sept plans de restructuration sont déjà prêts à entrer en application : TUNISAIR, TRANSTU, CTN, SNCFT, SNTRI, SORETRAS et SORETNabeul. 

Ridha Lahmar 

Lire aussi
commentaires
Loading...