Santé: Instaurer une culture du lavage des mains

téléchargement (7)

Depuis 2008, le monde entier fête la journée mondiale du lavage des mains le 15 octobre. Le but est d’instaurer une culture du lavage des mains, un geste simple, mais très efficace pour sauver des milliers de vies d’enfants. En Tunisie et dans le gouvernorat de la Manouba, la direction régionale n’y est pas allée avec le dos de la cuillère pour célébrer cet évènement dans une quarantaine d’écoles.

Interrogée par Réalités sur les différentes activités organisées pour cette occasion, le Docteur Imen Souissi précise que c’est la première année que cette journée est célébrée en Tunisie et que l’on en a fait une journée nationale. «Il faut apprendre aux enfants les bonnes habitudes, il faut que le lavage des mains devienne automatique», nous dit-elle. «Nous commençons par un programme de formation pour les enseignants, sur quatre jours, assuré par nos médecins. À cela deux objectifs : sensibiliser un maximum de personnes sur les conséquences d’une mauvaise hygiène des mains et apprendre les bonnes techniques de lavage des mains. En effet, beaucoup de maladies sont transmises par les mains. 50% d’entre elles peuvent être réduites uniquement par le lavage des mains. Par la suite, nous nous sommes déplacés, enseignants et professionnels de santé, dans les différentes écoles de la région. Nous avons ciblé les endroits défavorisés pour essayer d’améliorer les comportements, car il y a beaucoup de points faibles : manque de robinets dans certaines écoles, manque de toilettes, de savon, pas de serviettes jetables, etc. Dans quelques jours, pour évaluer cette action, nous ferons le «test du goûter : nous apporterons un goûter aux enfants et nous verrons leur comportement. Se laveront-ils les mains, comment et avec quoi ?»

En ce qui concerne la technique de lavage des mains, le Docteur Souissi  applique les recommandations de l’OMS, qui sont pour elle la solution idéale. «Toute la procédure doit durer entre 20 et 40 secondes, c’est tout. On commence par mouiller les mains abondamment, ensuite on applique suffisamment de savon pour recouvrir toutes les surfaces des mains et on va bien frictionner, paume contre paume par mouvement de rotation. Le dos de la main gauche avec un mouvement d’avant en arrière exercé par la paume droite, et vice versa, les espaces interdigitaux paume contre paume, doigts entrelacés, en exerçant un mouvement d’avant en arrière, les dos des doigts en les tenant dans la paume des mains opposées avec un mouvement d’aller-retour latéral, le pouce de la main gauche par rotation dans la paume refermée de la main droite et vice versa, la pulpe des doigts de la main droite par rotation contre la paume de la main gauche et vice versa. On va rincer les mains à l’eau, puis les sécher soigneusement avec une serviette à usage unique. On fermera le robinet à l’aide de la serviette (j’ai bien précisé que c’est la technique idéale). Nous avons mis des affiches expliquant tous ces gestes dans les quarante écoles visitées. Elles sont écrites en arabe, pour une meilleure compréhension auprès des écoliers. On insiste bien sur le séchage des mains, car si l’hygiène passe par le lavage régulier des mains, leur séchage a aussi son importance dans l’élimination des bactéries, l’humidité facilitant leur transfert.»

Selon les chiffres de l’UNICEF, 5.000 enfants de moins de cinq ans décèdent chaque année des suites d’une maladie diarrhéique due à l’utilisation d’eaux contaminées. La majorité de ces enfants viennent des pays en voie de développement. Le remède est connu et simple à mettre en œuvre: se laver les mains après avoir été aux toilettes ou avant de manger. Le lavage des mains au savon est le moyen le plus efficace et le moins coûteux pour prévenir les maladies diarrhéiques et les pneumonies.

 

Samira Rekik

 

Lire aussi
commentaires
Loading...