Morjane : la Tunisie a besoin d’un président qui joint l’acte à la parole

Le Président du parti Al- Moubadara nationale destourienne et candidat à l’élection présidentielle Kamel Morjane se dit persuadé que la Tunisie a besoin d’un président qui joint l’acte à la parole jugeant  difficile de trancher au premier tour de la course à la magistrature suprême eu égard au grand nombre des candidats »,.

Morjane, qui s’exprime mardi  lors d’un point de presse  dans le cadre de sa campagne électorale,  s’est dit confiant en la victoire à la présidentielle de 2014 se félicitant par la même occasion de la présence élargie de ses bases  dans toutes les régions du pays.
« J’ai de fortes chances pour le 2è tour’ » a-t-il martelé  ajoutant et qu’il acceptera le verdict des urnes quel qu’il soit ».
Morjane a relevé que la Tunisie a besoin d’un programme de salut national qui rassemble le plus grand nombre de partis dans un esprit de consensus et de coopération entre tous les acteurs, loin des clivages politiques.
En cas de victoire, le candidat s’engage à repenser la diplomatie tunisienne, à lutter contre le terrorisme et à préserver l’unité nationale, a-t-il insisté appelant à trouver un équilibre entre les prérogatives accordées  au  président de la République et  celles au chef du gouvernement au service de la Tunisie.
Le Président d’Al- Moubadara, a affirmé que la Tunisie avance à pas surs sur la voie de la stabilité et l’instauration d’institutions de l’Etat, soulignant que l’organisation des élections présidentielles constitue une étape cruciale pour le rétablissement du prestige de l’Etat.
«Ma candidature émane d’une conviction de l’impératif de la réhabilitation de l’Etat et l’instauration d’un régime démocratique qui respecte les valeurs de l’Homme, privilégie les libertés et garantit la dignité du citoyen », a –t-avancé.
Né le 9 mai 1948, à Hammam Sousse, Morjane a occupé les postes de ministre de la défense et des Affaires étrangères sous l’ancien régime. En avril 2011, il a fondé le parti Al-Moubadara, devenu plus tard Al-Moubadara nationale destourienne après une fusion entre quatre partis à savoir: l’Initiative, la Patrie libre, l’Unité et la Réforme, et Zarkaa Yamama.

S.M

Lire aussi
commentaires
Loading...