Législatives: Taux de participation variable et en net recul par rapport à celui de 2011

 

L’ISIE 1, sous la direction de Kamel Jendoubi, a réussi à inscrire en 2011 4.123.602 Tunisiennes et Tunisiens (soit 54 % des électeurs potentiels) et a obtenu un taux de participation aux élections de 51 %.

En 2014, l’ISIE 2 s’était fixé comme objectif d’inscrire deux millions de citoyens en insistant sur le caractère actif de l’inscription écartant de l’exercice du droit de vote tout citoyen non-inscrit sur les listes. Après la première période qui a vu l’inscription de 761.463 électeurs, l’on est difficilement arrivé à 962.291 électeurs. C’est ainsi que l’on a entamé les élections avec un nombre d’électrices et d’électeurs égal à 5.216.367 pour une population potentielle avancée par l’INS de 7.897.000, soit 66 %.

La loi électorale met à la charge de l’ISIE l’obligation de mettre sur son site la liste complète des électeurs. L’article 13 dispose que «les listes électorales sont mises à la disposition du grand public au sein des locaux de l’Instance, des sièges des communes, des délégations ou des secteurs et des sièges des missions diplomatiques ou consulaires tunisiennes à l’étranger. Ces listes sont publiées sur le site Internet de l’Instance ou par tout autre moyen garantissant l’information du grand public». La liste préliminaire a été mise en ligne quelques jours à partir du premier septembre pour consultation, depuis les pages des différentes circonscriptions renvoient le message que la page ne peut être affichée. La liste définitive devait être publiée entre autres sur le site au plus tard le 24 septembre, un mois après le jour des élections elle ne l’a jamais été.

Le chiffre relatif à la participation des élections du 26 octobre avancées par l’ISIE est de 3.578.551. Ce chiffre représente, par rapport à la totalité des inscrits volontaires qui s’élève à 5.287.940, un rapport de 68,61 %. 

 

2011

2014

Inscrits volontaires

4.123.602

5.287.940

Pourcentage

104 %

66,96 %

Votants

4.306.367

3.578.551

Pourcentage

49,2 %

68,61 %

 

Ainsi, en 2014, malgré l’inscription d’un million d’électeurs supplémentaires, les élections législatives ont vu 727.816 de votants en moins que 2011. Ce chiffre démontre que les citoyens, après les trois années de transition, sont désabusés de la politique. L’euphorie de 2014 est ainsi passée et la Tunisie a accusé, à l’image de toutes les expériences transitionnelles dans le monde, un recul du taux de participation à l’occasion des premières élections.

Mais il est à remarquer que le taux de participation a été très variable suivant les circonscriptions. La palme revient à Tunis 2, avec plus de 78 % et les chiffres les plus bas reviennent aux circonscriptions à l’étranger qui avec l’Italie atteignent 13,24 %. La moyenne des taux de participation est de 62,27 %. Sur le territoire le taux de participation a varié entre 60 et 80 %.

 

Inscrits

Votants

%

Tunis 2

275611

215389

78,15

Kasserine

248382

190282

76,61

Ben Arous

294292

223623

75,99

Nabeul 1

204301

154388

75,57

Nabeul 2

165641

124216

74,99

Sousse

292301

217655

74,46

Monastir

254487

188941

74,24

Sid Bouzid

192427

142166

73,88

Ariana

246497

181779

73,74

Tunis 1

244599

176260

72,06

Manouba

168242

119448

71,00

Mahdia

168931

117634

69,63

Kébili

84406

58677

69,52

Zaghouan

80693

55701

69,03

Médenine

178564

122219

68,45

Bizerte

241696

164561

68,09

Tataouine

193797

130515

67,35

Sfax 1

162528

108756

66,92

Jendouba

118941

79043

66,46

Siliana

131770

86673

65,78

Gafsa

61044

39177

64,18

Béja

166233

106637

64,15

Kef

97460

61873

63,49

Kairouan

215140

132727

61,69

Tozeur

59752

36821

61,62

Gabès

185409

112198

60,51

Sfax 2

197584

117824

59,63

France 1

80783

39398

48,77

Pays arabes

31552

12158

38,53

Amériques

52431

15680

29,91

Allemagne

25575

7452

29,14

France 2

112393

31469

28,00

Italie

54478

7211

13,24

Total

5.287.940

3.578.551

62,27

 

article 6

 

 

Les chiffres en deçà de la moyenne générale qui sont réservés aux circonscriptions à l’étranger s’expliquent par les problèmes liés au déroulement de l’opération dans ces contrées. Les informations qui sont arrivées en Tunisie pendant les trois jours du vote à l’étranger expliquent ces résultats. En effet un nombre important de Tunisiens se sont rendus aux bureaux de votes, mais ont été étonnés de ne pas trouver leurs noms sur les listes électorales. Cette situation, qui a empêché des citoyens d’exercer leur droit de vote, a conduit l’ISIE à déclarer le 1er novembre dans un communiqué qu’«en ce qui concerne les électeurs en Tunisie : ouverture d’une échéance du 2 au 8 novembre, pour intégrer les citoyens en possession de quittances de l’ISIE ou inscrits volontairement en 2011 dans les listes des électeurs, et ce, après vérification par les IRIES. ».

Lire aussi
commentaires
Loading...