Couple: Les hommes, pourquoi sont-ils infidèles ?

téléchargement (8)


Aventure d’une nuit, double vie … Qu’est-ce qui nous pousse à être infidèles ?

Beaucoup de couples, mariés ou non, ont été confrontés à l’infidélité…  Quels sont les ressorts de ce phénomène ? Comment trouve-t-on son chemin dans la vie d’un couple. Nous avons posé nos questions et les réponses étaient parfois inattendues…

 

Tu te laisses aller …

« C’est fou, ce que t’es drôle à regarder … » 

Vous connaissez sûrement la chanson d’Aznavour « Tu te laisses aller » où le chanteur évoque un certain laisser-aller de celle qui fut sa jeune et tendre épouse et qui est devenue une caricature, une parodie de femme. Or il se trouve que chez nous, les femmes mariées ont tendance à se laisser aller au-delà du possible, ne ressemblant plus à cet être désirable des premières années du mariage.

Souvent, elles se mettent à s’habiller comme des grand-mères et prennent du poids dès la première grossesse. Une situation qui a fait dire à un humoriste : « les femmes chez nous, mais aussi au Maroc, en Espagne ou en Italie attrapent toutes le bassin méditerranéen après le mariage ! » Résultat, les maris se mettent à aller voir ailleurs, à rechercher de la « chair fraîche » et des formes plus attrayantes.

 

L’aventurier !

Bizarrement, certains des hommes infidèles, que nous avons rencontrés, semblaient se vanter de leurs conquêtes multiples, comme s’il s’agissait d’actes héroïques ! C’est le cas de Samir, 35 ans, bijoutier qui fait la distinction entre « l’aventure d’un soir avec une inconnue, ce qui est pardonnable et une relation suivie avec une maîtresse pendant des années qui vous pompe votre fric et qui est une relation condamnable… »

Il semble d’ailleurs que l’infidélité occasionnelle soit la plus courante, se produisant « au hasard des rencontres, de manière non préméditée. C’est plus par curiosité, ou par une attirance soudaine, irréfléchie que par une envie délibérée de tromper sa légitime », selon l’analyse d’un psychologue.

Ce qui est étonnant chez tous ces hommes c’est l’absence de sentiment de culpabilité, comme si, tromper sa femme était naturel. Selon notre psychologue, « on distingue plusieurs catégories d’infidèles. Il y a celui qui trompe sa femme en série, un coureur de jupons invétéré, qui est souvent immature du point de vue psychologique. Il y a l’infidèle par phases, avec des moments calmes et des aventures frénétiques dont la raison est une peur de l’engagement ou une insatisfaction au sein du couple. »

 

Moi, l’homme tout puissant

S’il ne se sent pas aimé, il peut tenter de faire valider son pouvoir de séduction par une autre. Un sexologue qui a pignon sur rue explique ce comportement : « certains hommes n’osent pas demander certaines choses d’ordre sexuel à leurs épouses, alors ils vont se faire des gâteries avec leurs maîtresses. Tromper, leur permet ainsi d’assouvir des fantasmes qu’ils ne parviennent pas à réaliser avec leur femme. Parfois le blocage ou l’absence de désir intervient quand la femme devient mère… »

C’est la mésaventure qu’a vécue un jeune papa qui ne supportait plus le corps de sa femme.« Moi, confie-t-il, j’aime les femmes minces, avec un corps en forme de guitare, or après l’accouchement, ma femme est devenue obèse. Je comprends qu’elle n’y est pour rien, mais moi, elle ne m’attirait plus. Le pire c’est quand j’ai voulu embrasser ses seins et que du lait a coulé ! »

 

Ma liberté

Certains maris ressentent la routine et la stabilité de leur couple comme une stagnation. Ils ressentent une angoisse pernicieuse : celle d’être enfermés, engagés à tout jamais dans une relation unique. Pour se ménager une pause, ils se donnent l’illusion de se libérer, même provisoirement dans les bras d’une autre femme.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’homme infidèle est loin de vivre ses aventures dans la sérénité. Il culpabilise souvent ce qui peut être positif à long terme.

Pour certains, cette infidélité passagère peut être l’occasion d’une remise en question, une prise de conscience et même un point de départ pour  redevenir fidèle.

 

Le mal de toi

En fait, ce que nous avons constaté en interrogeant de nombreux hommes plus ou moins fidèles, c’est que l’idée de tromper sa femme intervient quand le couple va mal. La mésentente au sein du couple, ponctuée par de nombreuses disputes, peut avoir des conséquences inéluctables. L’homme ira chercher ailleurs ce qu’il ne trouve pas chez lui, c’est à dire une vie sexuelle épanouie avec une femme qui le comble même pour quelques instants.

Pour notre psychologue, « le couple est un miroir réfléchissant l’image de l’autre. Si l’autre vous renvoie un reflet insatisfaisant, cela devient vite intenable. Donc, aller voir ailleurs, c’est en quelque sorte partir à la recherche d’un reflet plus valorisant de soi-même. Dans d’autres cas, l’homme ressent le besoin de sentir qu’il plaît toujours autant aux femmes et qu’il peut plaire et séduire des personnes jeunes et belles, sans oublier que la notion d’interdit et de plaisir sont intimement liées. »

 

Mais qu’en est-il de la femme adultère ?

Il faut d’abord noter que l’infidélité féminine est beaucoup plus critiquée, certains allant jusqu’à la qualifier de scandaleuse. Inutile de vous dire aussi que nous avons eu toutes les difficultés du monde à les détecter et à les faire parler. Contrairement aux hommes, les femmes infidèles se divisent en plusieurs catégories. Il y a celles qui ont retrouvé un amour de jeunesse et qui n’ont pas résisté à son attrait, surtout que leurs maris n’étaient pas particulièrement tendres avec elles et les délaissaient.

Il y a aussi celles, qui ont été infidèles par vengeance, parce qu’elles ont été victimes des infidélités à répétition de leurs époux. Et puis, il y a celles dont l’époux est impuissant total ou partiel et qui vont voir ailleurs pour satisfaire un besoin physique, et qui souvent ne ressentent aucune culpabilité. Nous avons même rencontré quelques nymphomanes dont l’appétit sexuel est tel, qu’un seul homme ne leur suffit pas.

Comme pour répondre à la chanson d’Aznavour que nous évoquions plus haut, Alya, 33 ans, mariée depuis l’âge de vingt ans, critique les hommes tunisiens en ces termes : « à partir d’un certain âge, sa ligne de sportif s’alourdit d’une  brioche, d’une bedaine lourde et moche qui déborde de son tricot XXL. Pas vraiment excitant ! Et puis, il y a cette calvitie qui se dessine là où de beaux cheveux brillants vous séduisaient. »

Continuant sa description caricaturale, la jeune dame affirme : « et que dire du désir qui s’estompe au fil des nuits, des érections approximatives, résultat d’un excès de tabac et de stress ? Sans oublier ces soirées foot où vous êtes interdites de télé, suivies par ces ronflements pas vraiment sexy, une tendance de plus en plus forte à l’avarice, au point d’oublier votre anniversaire pour ne pas dépenser de l’argent en cadeaux. Quant aux fleurs et aux sorties restaurants, oubliez ! »

Pour notre psychologue, « l’homme en général et le Tunisien en particulier pense que sa femme est un acquis et qu’il n’est pas nécessaire de l’entourer de petites attentions, ni même de lui dire des mots d’amour… D’ailleurs peu de couples, jeunes ou vieux, échangent des mots d’amour ou des gestes de tendresse. »

Les aventures extraconjugales peuvent être virtuelles : c’est le cas de cette épouse modèle, mariée depuis plus de quinze ans et qui nous confie : « Je suis avec un homme que j’aime depuis dix ans, mais depuis quelque temps, je fantasme souvent sur d’autres hommes de mon entourage. Je m’imagine des situations érotiques avec eux qui m’excitent terriblement. La nouveauté me fait vibrer… J’ai toujours beaucoup de plaisir à faire l’amour avec mon mari, mais y a rien à faire, je fantasme toujours sur d’autres hommes et ça me gêne de plus en plus car j’ai l’impression de tromper mon mari virtuellement… »

Bizarrement, quand on demande à celles-ci le nombre de partenaires qu’elles ont connus, elles ne parlent que de ceux qui ont compté, tandis que les hommes déclarent la totalité de leurs partenaires sexuels. Ils y sont encouragés car, selon les croyances collectives, la sexualité masculine doit être active et diversifiée. Une vision que certains qualifient de machiste, alors que la plupart pensent qu’elle est naturelle.

 

Yasmine Hajri

 

Lire aussi
commentaires
Loading...