Théâtre : Dans les entrailles de la Tunisie

théâtre

En 2004, Selim BEN SAFIA découvre l’art de la rue et la danse hip hop. Fasciné par cette discipline, il intègre « Sybel Ballet Théâtre » mais très vite, en se prenant au jeu des variations, des mélanges de style et des points de vue, il se met à inventer d’autres histoires, à prolonger les enchaînements en développements de phrases gestuelles, à intéresser son corps à l’occupation de l’espace et sa dynamique.

C’est ainsi que se sont fondées les bases de son attirance pour la chorégraphie contemporaine. Il obtient son diplôme du centre méditerranéen de danse contemporaine en 2007 et entame sa collaboration avec Imed Jemaa.

Avec lui, il fait l’ouverture du festival « Danse l’Afrique Danse » en 2008 avec le spectacle TOUNSI et intègre la même année la compagnie « Théâtre de la Danse ». Il danse ensuite dans sa création MANEGE à l’occasion de l’ouverture du festival international de Hammamet et participe encore une fois à la biennale « Danse l’Afrique Danse » en 2010 avec le spectacle EXPIRE LE 01/05/10.

En 2010, Selim présente sa première création chorégraphique SMURFEDDIN, où il montre que l’esthétique n’est pas recherchée comme une fin mais comme le moyen de mettre en relation des états limites ou contradictoires. De Tunis au Brésil, en passant par le Mali et la France, le spectacle remporte un franc succès.
En 2010 aussi Selim s’installe à Montpellier où il crée sa propre compagnie « Underground Skills » et produit ainsi ses prochaines créations.

JE NE ME RECONNAIS PLUS est créée en 2012 et est présentée entre autres, au festival « Tunis capitale de la danse », « In vitro » à Montpellier et au « festival international de danse de Recife » au Brésil.

En mai 2013, le chorégraphe fait danser Naomi Fournier et Lilla Hammel dans sa création intitulée FEMME et présente son spectacle aussi bien à Montpellier, au Théâtre Joffre et au festival « Festi danse »,  qu’à Tunis à « l’espace Artisto ».

Retour en Tunisie

La compagnie de danse Underground Skills, a repris cette création samedi 20 septembre au centre culturel « L’agora » à la Marsa.

Dans un décor minimaliste, emmené par des univers sonores différents, le chorégraphe nous plonge dans une Tunisie à la limite de la schizophrénie, en attente d’une mise à jour.

Pour sa 4ème création chorégraphique, Selim Ben Safia prend le pari de mettre en scène deux danseurs amateurs: Khalil Barreh et Ramzi Wannen.

Les interprètes, représentent sa vision de Tunisie ce potentiel qui se cherche, ces tiraillements incessants entre passé et futur. C’est sa manière de démocratiser la danse contemporaine et de mettre en exergue l’artiste qui est en chacun de nous.

L’objectif de la Cie Underground Skills et du chorégraphe est de participer activement à la promotion de la création chorégraphique tunisienne d’une part et de démocratiser la danse contemporaine d’autre part.

Selim Ben Safia participe activement à la promotion de la création chorégraphique tunisienne et à la démocratisation de la danse contemporaine en Tunisie. Il vient de conclure un partenariat avec le nouvel espace culturel L’AGORA. Le dernier né des centres culturels tunisiens invite les artistes de toutes disciplines, dans un esprit convivial de rencontre avec un public avide de culture.

Après une tournée en Tunisie et en France, «À jour» met en scène une Tunisie en perpétuel mouvement, un combat incessant entre le désir de liberté et l’attachement viscéral à la normalité.

Le poème libertaire de Abderrahmane El Kéfi, revisité par le metteur en scène, constitue un moment clef du spectacle ; il vient bouleverser le rythme de cette création chorégraphique en lui donnant une nouvelle dynamique.

Farouk Bahri

Lire aussi
commentaires
Loading...