La Tunisie dispose d’une bonne image chez les investisseurs et touristes français

images

La Tunisie Post-révolution dispose actuellement d’une bonne image chez les investisseurs et touristes français a affirmé le conseiller du commerce extérieur de la France en Tunisie Alexandre Ratle.

« L’image de marque de la Tunisie véhiculée par les médias est à présent bonne. Elle ne manquera pas de contribuer à adresser un message rassurant aux investisseurs et aux touristes étrangers » a-t-il déclaré à Réalités Online en marge de la conférence plénière de clôture de la 23e édition du Forum de l’ATUGE, organisée, jeudi, au Plais des Congrès à Tunis.

Et d’ajouter : bien que l’image de la Tunisie s’est considérablement dégradée au lendemain de l’attaque sanglante survenue le 14 septembre 2012 contre l’ambassade des Etats Unis à Tunis,  l’image de la Tunisie chez les investisseurs français est restée stable.

En témoigne, en 2013, les entreprises françaises ont contribué à la création de plus  de quatre mille poste d’emploi directes et indirectes en Tunisie».

Ratle s’est également félicité du niveau de la coopération économique établie entre la Tunisie et la France assurant que l’évolution positive de la transition démocratique et la stabilisation de la situation politique et sécuritaire en Tunisie avaient favorisé un climat idoine à l’investissement et à l’attraction de touristes.

« La France est toujours le premier partenaire économique de la Tunisie, premier fournisseur et premier client » a fait observer le conseiller du commerce extérieur de la France ajoutant qu’en 2013, son pays avait accueilli 26,4% des exportations tunisiennes.

Volet tourisme, Ratle a souligné que la construction d’une image positive de la Tunisie est tributaire de l’amélioration des services et prestations administratifs et la diversification du produit ajoutant que l’image de marque du pays demeure un atout pour la relance.

« La France reste aussi le premier pays européen pourvoyeur de touristes en Tunisie avec 770 mille touristes en 2013 », s’est- il félicité.

Ratle a estimé à ce propos que « l’image de la Tunisie n’est pas terminée mais elle est entrain de se construire » citant l’exemple de la ville de Poitiers (centre-ouest de la France) comme une ville qui a réussi à construire une image positive et attractive via le développement de cluster économique.

                                                                                              S.M

Lire aussi
commentaires
Loading...