First TV Une nouvelle chaine sur vos écrans

first-170614-1

La télévision tunisienne s'est dotée d’un nouveau canal, First TV. Son fondateur Kais Mabrouk, a choisi le premier jour du Ramadan, le 28 juin, pour ouvrir la chaîne au grand public. Lundi dernier, à l’hôtel Novotel, se tenait la conférence de presse de présentation de la future chaîne généraliste à vocation féminine.

La chaine Tunisia World Television a cessé d’émettre l’année dernière. À sa place, les fans de télé pourront regarder le nouveau canal First TV. Officiellement, la chaine s’installera sur nos écrans le jour du Ramadan, comme l’a précisé Nizar Marzouk lors de la conférence, cela dépendra de la date qu’annoncera le mufti marquant le début du mois de jeûne. Pour Kais Mabrouk, Président directeur général, l’ambition est d’introduire la chaîne en bourse dans trois ou quatre ans.

Que propose-t-elle de nouveau par rapport aux chaines concurrentes ? Pourquoi First TV ?

Déjà le nom se démarque de ses confrères. First TV se veut un projet novateur qui ne veut pas se contenter d’être seulement une chaine télévisuelle et entend devenir une académie de l’audiovisuel. Grâce à cet institut qui sera créé, elle veut se positionner en tant que premier fournisseur de jeunes talents dans le monde de l’audiovisuel, tant en Tunisie qu’à l’étranger. Les associés présents à la conférence insistent, par ailleurs, sur la jeunesse, point fondamental, de toute l’équipe qui encadrera la chaine, techniciens, caméramans et même animateurs. First TV met principalement en valeur les talents des jeunes et mise sur l’avenir.

La chaine utilisera des locaux de l’ex TWT tout en aménageant des nouveaux locaux pour des plateaux à vocation télévisuelle et pour l’entrainement des étudiants.

Au niveau du logo, on note, pour la proximité avec le public, une écriture fine, arrondie et en minuscule, plutôt féminine où sont retranscrits les mots First tv en gris, et Tunisia en rouge. L’écriture est accompagnée d’un triangle gris et rouge qui rappelle le cerf-volant, où la couleur rouge-rosée est propre à la chaine.

Le business plan de l’entreprise, c’est à dire les recettes qu’elle génèrera se fonderont sur trois piliers. D’abord, la formation professionnelle (l’inscription des étudiants) que dispensera l’institut créé avec la chaine, l’enseignement supérieur mais aussi la publicité.

Cette future chaine sera généraliste mais à vocation féminine. Les amateurs de télé retrouveront des dessins-animés enfantins comme « Sam le pompier », des séries comédies dit « sitcom », comme « Bab Al-Hara », des émissions de divertissement, de la cuisine mais aussi des jeux télévisés. Enfin des documentaires, des programmes religieux, de l’actualité, des documentaires et dossiers d’investigation. Comme le précisent les conférenciers, cette chaine est adressée à tous les publics.

Pourquoi parle-t-on de vocation féminine ? Une intervenante dans la conférence nous apporte un éclaircissement. La chaine ne stigmatise ni les hommes, ni les femmes, d’ailleurs elles ne seront pas majoritaires dans la chaine. Seulement, elle insiste sur le fait que des efforts ont été faits pour assurer une parité presque totale dans l’animation des programmes.

Sur un plan plus technique, la chaine sera diffusée sur la bande passante sur le format 16/9ème et avec 3 Méga Hertz, en haute définition. La programmation demeure pour le moment mensuelle, en fonction du succès de la chaine, cela pourrait basculer en programmation hebdomadaire.

Pour en savoir plus sur les programmes et sur la chaine, allumez vos écrans le jour du ramadan pour assister au lancement de First TV.

L.G

Lire aussi
commentaires
Loading...