L’air de la Révolution souffle à nouveau‏

La colère gronde dans toutes les régions de la Tunisie, du Nord au Sud. Un air de déjà vu trois ans après la révolution du 14 janvier. Attaques, incendies de postes de polices et de bâtiments administratifs, à l'instar de la ville de Tataouine où les habitants ont incendié le poste de police ce matin. Hier, mercredi 8 janvier 2014, les manifestants de Kasserine ont incendié les locaux du marché de la ville situé à cité Ennour. La plupart des routes de la ville ont été paralysées par la grève générale. La police a riposté à coups de gaz lacrymogène et les milices du parti au pouvoir aurait attaqué les manifestants à coups de cocktails Molotov et des sabres. 

Les manifestants crient leur colère contre le pouvoir en place et le légendaire "dégage" vise à présent le parti islamiste et ses deux partenaires le CPR et Ettakatol.

Faut-il s'attendre à une révolution bis ? 

(Le cliché a été pris ce matin à Tataouine par le site Atouf) 

Lire aussi
commentaires
Loading...