Le capital humain d’abord

Tunisia Holding, le groupe de l’homme d’affaires Slim Riahi créé il y a deux ans, vient de poser la première pierre de son premier projet d’investissement situé au gouvernorat du Kef. Il s’agit d’une unité de production de produits cosmétiques et détergents d’un coût total de 80 millions de dinars et générant 1000 emplois dont 700 emplois directs. Le Kef est une ville chargée d’histoire et de patrimoine culturel, mais elle bénéficie aussi d’un autre patrimoine, il s’agit du capital humain. Savez-vous que le capital humain représente les deux tiers de la valeur de l’entreprise. C’est grâce notamment à ce capital humain, que le projet est implanté au Kef et ce, malgré le manque en infrastructure dans la région. Il nous a fallu près de trois heures pour arriver au Kef à 165 kilomètres de la capitale. La sortie de l’autoroute se situe à Oued Zarga, soit plus de 100 kilomètres avant d’arriver au Kef. Bien que la région soit classée en zone de développement régional prioritaire, l’investissement est rare, notamment en cette période de crise. Pendant que certains projets sont bloqués, à l’exemple de Mactaris, un investissement de Tunisie Holding, qui attend toujours l’approbation de l’administration du gouvernorat de Siliana. Le gouverneur du Kef, Abdelkader Trabelsi, en collaboration avec les directeurs et commissaires régionaux de divers organismes publics du gouvernorat, a déployé tous les moyens pour faciliter toute procédure et formalité pour réaliser ce projet. 

Par ailleurs, la proximité du gouvernorat du Kef de l’Algérie était aussi un atout majeur pour attirer cet investissement qui sera tuniso-serbe, premier investisseur serbe opérant sur le marché tunisien. Suite à l’accord de partenariat entre le groupe « Tunisia Holding » et le groupe serbe « Beohemija », la mise en place de ce projet s’effectuera en trois phases. Le groupe commencera à commercialiser les produits importés de Serbie sur le marché maghrébin durant trois mois. Les produits serbes, seront de sérieux concurrents pour les deux et seuls leaders sur le marché tunisien à savoir Henkel et Unilever. La première unité de production sera créée au cours du premier trimestre de l’année 2014. Le reste du projet se concrétisera au cours du deuxième trimestre de l’année 2015. Le projet mettra en place également une unité de formation et de recherche scientifique et technologique qui lui permettra d’être le leader en Afrique. Il faut noter que Beohemija est considéré comme un des plus grands opérateurs économiques de l’Europe de l’Est. Le groupe commercialise ses produits dans plus de 10 pays dans le monde. Dans le but d’investir dans de nouveaux projets, Beohemijas s’introduit dans le marché maghrébin et Africain à travers la Tunisie. Slim Riahi, qui détiendra 51% du projet, a annoncé que dans la politique de valorisation du capital humain les employés de cette unité de production seront employés et actionnaires en même temps. Cela mettra fin à un éventuel mouvement de grève ou de revendications sociale. Dans ce cas l’employé sera tenu de défendre son poste et son entreprise. 

N.J

Lire aussi
commentaires
Loading...