La fête de l’immobilier tunisien à Paris

De notre envoyé spécial Ridha Lahmar

La 6e édition du salon de l’immobilier tunisien à Paris qui a eu lieu du 17 au 20 mai a tenu ses promesses, à savoir mobiliser les Tunisiens résidents en France, notamment ceux de la région parisienne, autour du thème de l’acquisition de logements en Tunisie.

 

Ils ont été nombreux à venir visiter le salon, souvent en couple, parfois avec enfants, afin de découvrir les programmes immobiliers les plus récents.

Promoteurs immobiliers et banquiers étaient là pour les accueillir et proposer leurs meilleurs produits.

 

Le Sitap est devenu une institution

L’espace réservé au Sitap comporte 10.000 m2 d’exposition dans un site résidentiel privilégié, le 17e arrondissement de Paris, Porte de Champerret, à proximité immédiate du périphérique, bien desservi par les transports en commun publics : métro et plusieurs lignes de bus, en plus de l’accès direct à un vaste parking.

La spécificité du Sitap, qui est à l’origine de son succès, consiste pour les candidats à l’acquisition d’un logement à trouver dans la même enceinte un choix large de projets immobiliers et en même temps le financement parmi les cinq banques présentes sur place. Plus de 80 exposants ont participé au salon occupant 180 stands.

 

Une ambiance de fête

Une atmosphère détendue et amicale régnait à travers les stands et les allées du salon : retrouvailles et embrassades, une majorité parmi les exposants offrait volontiers des gâteaux tunisiens authentiques à leurs visiteurs.

Il faut reconnaître qu’un effort particulier a été fait par les exposants pour décorer et aménager leurs stands et les rendre attractifs.

Exposition de maquettes rutilantes, affiches multicolores, écrans plasma présentant des visites guidées des appartements proposés à la vente, distribution de brochures luxueuses… accueil personnalisé et souriant.

L’acquisition d’un logement n’est pas une simple opération d’achat, mais une décision lourde de conséquences sur tous les plans, un engagement à long terme qui mérite mûre réflexion.

C’est un choix de vie à faire par le couple en fonction de plusieurs paramètres parmi lesquels le site, la dimension du logement, le prix, les revenus du couple, la conjoncture économique en France, le climat sécuritaire en Tunisie… Cela explique les hésitations, les négociations, les consultations, etc., mais n’empêche pas de conclure, au contraire. Rappelons qu’un décret ministériel autorise dorénavant les Algériens résidents en Tunisie à acquérir un bien foncier sans recourir à l’autorisation du gouverneur.

 

Une belle vitrine du savoir-faire immobilier

Le Sitap a présenté à ses visiteurs une belle vitrine de l’immobilier avec une grande diversité : appartements, résidences principales et bungalows de vacances. Un grand choix de projets, de sites, de villes : le Grand Tunis, Sousse, Hammamet, Bizerte, Mahdia, Monastir, Zarzis, Sfax…  Il faut se rendre à l’évidence, le savoir-faire des promoteurs fait merveille avec l’expérience acquise au fil de plusieurs années d’exercice, le génie des architectes et des décorateurs d’intérieur aidant, d’où de belles réalisations immobilières avec des logements aux plans fonctionnels et aux façades esthétiques.

Les banquiers étaient bien là, eux auss,i pour favoriser le financement des acquisitions.

 

Les nouveautés du salon

Il y a en fait plusieurs nouveautés, pas toujours perceptibles à l’œil nu. 

Tout d’abord les programmes immobiliers présentés par les promoteurs qui sont différents de ceux de l’an dernier, ce qui prouve que le secteur est doué d’une dynamique interne qui l’amène à se renouveler. Il y a lieu de remarquer également que si 50% des exposants sont fidèles au salon, sont assidus et reviennent tous les ans, les 50% restants viennent au Sitap pour la première fois, séduits par l’initiative. Parmi les nouveaux venus, la moitié est constituée de nouveaux promoteurs, la profession reste donc attractive malgré les difficultés et la concurrence. Il y a lieu de remarquer que la finance islamique a fait son apparition pour la première fois au salon avec la banque Zitouna qui a connu un engouement certain au niveau des visiteurs.

En effet, le stand de la banque Zitouna n’a pas désempli : des curieux venus s’informer sur la nature des produits financiers, mais aussi des clients qui ont ouvert des comptes et d’autres qui ont obtenu des crédits pour le financement de leur logement. Le simulateur de crédit sur écran plasma installé sur le stand a connu un grand succès. Un promoteur affirme que sur quatorze promesses de vente conclues au salon, quatre ont été financées par la banque Zitouna.

 

Les faits marquants

Plusieurs faits marquants ont émaillé les quatre jours de l’exposition.

Pour la première fois des P-DG de banques tunisiennes ont fait le déplacement jusqu’au salon et ont montré beaucoup d’intérêt pour le secteur de l’immobilier, avec au moins deux préoccupations : soutenir et encourager leurs collaborateurs présents et actifs sur le stand de la banque et connaître l’opinion des clients, évaluer l’état actuel du secteur et dialoguer avec les promoteurs immobiliers qui exposent leurs projets au salon.

Ces P-DG sont restés plusieurs jours au Sitap. Il s’agit de MM. Ahmed El Karam, président du Directoire d’Amen-bank, Jaafar Khattèche, P-DG de la BNA, Mehdi Haddad, P-DG de la Foreign tunisian bank, ainsi que M. Taoufik Lachheb Directeur-général adjoint de banque Zitouna.

L’ambassadeur de Tunisie à Paris, M. Adel Feki, a rendu visite au salon et s’est attardé sur plusieurs stands, tels ceux du groupe immobilier de la BNA, de Zitouna bank, immobilière de l’Avenue… prenant connaissance des projets, des prix et de l’intérêt manifesté par la clientèle.

Plusieurs journalistes, chaînes de TV et radios sont venus faire des interviews et prendre des photos…

Il y a lieu de remarquer que, le dernier jour, l’ombre des évènements sécuritaires de Kairouan et de la cité Ettadhamen relayés par les chaînes de TV, a pesé sur l’ambiance du salon.

 

Des promoteurs comblés… et d’autres, moins heureux

Il faut dire que les promoteurs immobiliers qui ont exposé au Sitap ont adopté des comportements différents selon les objectifs qu’ils s’étaient assignés en participant à cette manifestation.

Certains sont venus décidés à vendre des appartements construits ou en cours de chantier d’où un affichage des prix en euros, schémas de financement précis à l’appui. Ils ont même consenti un rabais de 10% à l’occasion du salon. 

D’où négociations animées et probablement promesses de vente signées.

D’autres sont venus pour faire connaître leurs programmes et projets, enrichir leurs carnets d’adresses, allécher les candidats éventuels, en attendant le retour des acheteurs en Tunisie cet été, avant de conclure sur place après visite des lieux et obtention du financement bancaire.

La dernière catégorie de promoteurs immobiliers est celle des promoteurs confirmés et reconnus depuis des décennies, ils ne peuvent pas manquer une opportunité pareille, ils participent pour des raisons de notoriété et d’image. D’ailleurs, ils n’ont pas de problème de vente. Plusieurs promoteurs n’ont pas manqué d’afficher leur satisfaction à la fin du salon, soit en fonction de la qualité des contacts enregistrés, soit suite au nombre de promesses de vente signées. Ils sont tout à fait disposés à réserver pour la 7e édition de 2014.

D’autres semblent plutôt déçus par rapport à leurs attentes et leurs ambitions.

Un promoteur implanté à Sousse affirme avoir vendu à des acheteurs français 70% de ses logements de grand standing à caractère architectural traditionnel sis à Hergla, un autre promoteur qui dispose de deux sociétés de promotion immobilière de catégorie économique affirme avoir vendu plusieurs appartements.

 

Que pensent les visiteurs ?

Les visiteurs qui ont exprimé des opinions sont très partagés, certains pensent que les prix pratiqués sont très élevés par rapport à leur budget lorsqu’il s’agit du grand standing. D’autres qui voulaient acheter des logements dans les villes de l’intérieur n’ont pas trouvé de projets implantés dans les zones défavorisées.

Certains ont exprimé leur satisfaction et conclu leur opération d’achat alors que d’autres ont reporté la décision à l’été prochain après visite sur place.

Il faut dire qu’il y avait une grande palette de prix et de niveaux de standing des logements allant de l’économique au grand standing en passant par l’économique amélioré. 23.000 visiteurs sont venus au salon, des couples décidés à acheter un logement, qui connaissent le lieu d’implantation et disposent d’une épargne appropriée. Certains disposent de rémunérations élevées et sont des cadres supérieurs, commerçants ou pratiquent des professions libérales.

Il faut reconnaître que le bâtiment est un facteur de croissance économique et de stabilité sociale.

 

Des projets d’avenir

La société Orsaf, organisatrice du salon et dirigée par M. Kamel Landoulsi, forte de la tradition perpétuée, de l’image imprimée dans l’opinion et du succès du Sitap, envisagerait de lancer une exposition ouverte à d’autres produits tunisiens à exporter en France.

Il y aurait donc consolidation de la manifestation et diversification des produits exportables, une formule de nature à dynamiser les échanges et à renforcer l’économie tunisienne à un moment où notre pays en a bien besoin.  

 

Présence remarquée des banques

La B.H sponsor officiel

Le stand de la Banque de l’Habitat a adopté cette année un décor représentatif de l’architecture traditionnelle tunisienne. Il arborait les couleurs de la banque, était remarqué par les visiteurs et visible de loin. 

Comme à l’accoutumée le stand B.H était très fréquenté et animé par de nouveaux visiteurs.

 

Groupe Immobilier de la BNA

La BNA, forte de plusieurs filiales spécialisées dans la promotion immobilière a décidé cette année d’aménager un vaste stand commun. Confortable, accueillant, bien décoré, il a inspiré aux visiteurs une image de solidité, de confiance et de qualité des projets immobiliers.

Des écrans plasma diffusaient des visites guidées de logements réalisés par Essoukna, SIMPAR, les œillets, El Madina et Sivia.

 

La TF Bank, un stand distingué

Tunisian Foreing bank, banque tunisienne installée en France, a ménagé de façon remarquable et élégante son stand au Sitap. Avec plusieurs agences implantées en France et une agence à Tunis, la TF bank a une position privilégiée pour financer à partir de la France des acquisitions immobilières à réaliser en Tunisie.

Le stand TF bank était très sollicité en permanence par de nombreux clients.

 

Professionnalisme et rigueur  

Le promoteur du salon, M. Kamel Landoulsi et le commissaire général, Mme Najoua Baccouche Ardin, ainsi que toute l’équipe qui les entoure, ont fait preuve de professionnalisme et de rigueur pour assurer la réussite de la 6e édition.

En effet le Sitap respecte les normes internationales relatives à l’organisation des foires et salons : édition d’un catalogue, dispositif de sécurité et d’hygiène, mise au point d’un plan et d’une signalétique appropriée, élaboration et diffusion d’une affiche, buvette et restauration rapide sur place, organisation d’une campagne de communication multimédia en France.

Une équipe d’hôtesses en uniforme assure l’accueil des visiteurs. Tous les stands sont aménagés et dotés du WIFI et tous les exposants portent un badge.

Enfin il y a une certification du nombre des visiteurs par un organisme indépendant.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...