La compagnie se donne de grandes ambitions

«La levée de 25 millions de dinars sur la place de Tunis permettra à notre compagnie de décoller en toute sécurité. Nous deviendrons, au bout de quelques années, l’une des plus importantes compagnies aériennes hybrides de la région». Mohamed Frikha le pdg de la compagnie aérienne privée Syphax Airlines  est très confiant quant à l’avenir de son entreprise fraîchement créée (en 2011).  Le 29 avril, Mohamed Frikha a annoncé l’ouverture des souscriptions à l’OPF (offre à prix ferme) pour l’introduction au marché alternatif de la Bourse de Tunis de Syphax Airlines. L’offre au public portera sur 2,5 millions d’actions nouvelles à émettre à dix dinars l’action, soit 45,45% du capital après augmentation. Le programme d’investissement sur la période 2012-2017, présenté par la campagne est très prometteur puisqu’il contient des investissements corporels très importants, notamment celui de la construction d’un hangar technique pour un coût total de 34,16 millions de dinars. Ce dernier serait prêt courant l’année prochaine. Pour l’année en cours, les fonds collectés sur le marché financier vont permettre à Syphax Airlines, entre autres, d’acquérir un Falcon pour un montant de 12,16 millions de dinars et la construction de son siège social pour un coût global de 1,5 million de dinars. La stratégie commerciale de Syphax Airlines, présentée par son pdg, se base notamment sur une offre Hybride, il s’agit  d’une offre de services ‘régulier’ tout en réduisant les coûts opérationnels. L’objectif low cost de la société repose sur la minimisation des coûts directs, l’utilisation optimale de la flotte, un temps d’escale réduit au minimum, une harmonisation de la flotte, une optimisation de la consommation de carburant et des investissements en IT en étroite collaboration avec TELNET, ainsi que la minimisation des coûts indirects. Un trafic régulier ciblant les destinations européennes traditionnelles, mais également des pays à fort potentiel (Afrique subsaharienne, Amérique…). En effet la compagnie  développera aussi le long courrier (dès 2013) pour combler ce vide en reliant la Tunisie à des destinations intercontinentales telles que la Chine, le Canada, les USA… Ce qui demandera une stratégie de développement de sa flotte. Ainsi Syphax Airlines aura d’ici 2016 une flotte composée de neuf appareils. Il faut rappeler que dans sa phase de lancement la compagnie a opté pour une flotte exclusivement en location opérationnelle. Selon M. Frikha, cette stratégie présente l’avantage de la flexibilité et d’une forte capacité d’adaptation par rapport à la demande. Selon le business plan de la compagnie, son chiffre d’affaires relatif à l’activité trafic régulier marquera une évolution très importante sur toute la période. En effet, il passera de 114 millions de dinars en 2013 à 266 millions de dinars en 2014 et atteindra 511 millions de dinars en 2017. Côté charges d’exploitation, en termes de chiffre d’affaires, les prestations Handling sont les charges les plus lourdes qui représenteront 19,2% des revenus de la société en 2013 et seront ramenées à 15,3% en 2017. Les charges du personnel atteindront 36 millions de dinars en 2017, mais demeurent à un niveau acceptable, soit 5,6% du chiffre d’affaires de la compagnie. Par ailleurs, selon les prévisions, le résultat d’exploitation, déficitaire en 2012 et 2013, sera bénéficiaire au cours de l’exercice 2014 de 16 millions de dinars et atteindra, en 2017, le niveau de 50 millions de dinars. «Comme toutes les compagnies aériennes, les premières années seront déficitaires à cause des charges lourdes relatives à l’activité. À partir de 2014, la compagnie commencera à générer des bénéfices», promet le pdg de la compagnie.

 

S.K

Lire aussi
commentaires
Loading...