Première entreprise notée en Tunisie

Majdi zarkouna

Servicom, deuxième entreprise introduite sur le marché boursier alternatif de Tunis depuis juin 2009, est la première société non financière en Tunisie à être notée par une agence de notation en 2012, à savoir Fitch Rating.  À l’origine de cette notation, un emprunt obligataire sur la bourse de Tunis. Cet emprunt, d’un montant de 8 millions de dinars, est destiné à financer la croissance soutenue des prochaines années. 

Cette notation s’inscrit aussi dans le cadre de la transparence que l’entreprise a adoptée notamment depuis son introduction en Bourse.

Lors de la communication financière de Servicom, M. Majdi Zarkouna, son Président directeur général, a donné les chiffres clés de ses entreprises et ses perspectives à moyen et long termes. Servicom est une jeune société opérant dans les services liés aux infrastructures à savoir les télécoms, les travaux publics, la climatisation et les ascenseurs.  Elle est cotée sur le marché alternatif de la Bourse de Tunis. Elle opère aujourd’hui dans les pays du Maghreb et la région méditerranéenne. Selon ses indicateurs, en 2012, le groupe Servicom a réalisé un chiffre d’affaires de 32,4 millions de dinars, en progression de 24% par rapport à 2011. Cette croissance est due au doublement de l’activité au Maroc et à l’augmentation des volumes d’affaires en Tunisie dans la plupart des secteurs et notamment les ascenseurs et les travaux publics.

En 2013, Servicom prévoit une accélération de sa croissance du chiffre d’affaires pour atteindre 48 millions de dinars (soit une croissance annuelle de plus que 40%). Cette nouvelle dynamique est expliquée par la rentrée en activité des filiales algérienne et française et la croissance soutenue prévisionnelle en Tunisie des activités télécoms, ascenseurs et travaux publics. Pour ses perspectives à long terme, Servicom a fait appel en 2012, à un cabinet international de conseil en stratégie afin d’établir son plan stratégique jusqu’à 2020.

Ce plan stratégique recommande au management une concentration sur ses quatre métiers (les télécoms, la climatisation, les ascenseurs et les travaux publics) et l’accélération du développement à l’international. Cette nouvelle stratégie amènerait le groupe à réaliser un taux de croissance annuel moyen sur la période, supérieur à 40% et à faire croître la part de l’international dans le chiffre d’affaires au tiers en 2016 et aux deux tiers en 2020.

S.K

 

Lire aussi
commentaires
Loading...