L’art investit les hauteurs de la Tunisie

Une vingtaine d’artistes tunisiens et étrangers viendront  animer les collines de Sidi Bou Saïd, Takrouna et Chénini en mars 2013. L’évènement « De Colline en Colline », organisé par l’association « 24h pour l’Art Contemporain » et le Goethe-Institut de Tunis, a pour objectif de faire connaître la vie sur les hauteurs, avec ses avantages, ses contraintes et ses spécificités.

«Nous voulons intégrer l’espace social comme lieu et partenaire de la création. Les artistes doivent impérativement travailler avec les citoyens », dit Faten Rouissi, présidente de l’association « 24h pour l’Art Contemporain ». C’est elle qui a conçu le projet et qui a réussi à convaincre le Goethe-Institut de le soutenir. « Les œuvres sont in situ, c’est-à-dire, qu’elles sont faites pour un lieu spécial : la rue ou les murs d’un village. Et on espère que les artistes vont être invités dans les espaces privés », explique-t-elle. Durant 24 heures, ces derniers (photographes, plasticiens, musiciens, etc) vont présenter leurs créations, issues de différentes formes d’expression comme des vidéos, des performances et des installations. « Les œuvres sont destinées à faire redécouvrir aux habitants et aux visiteurs la richesse de la culture et de l’environnement locaux », note Rouissi. 

L’exposition va avoir lieu les 9 et 10 mars à Sidi Bou Saïd (Tunis), les 16 et 17 mars à Takrouna (Enfidha) et les 23 et 24 mars, à Chénini (Gabes). L’évènement permettra de connaître le paysage et l‘histoire de ces trois villages du nord, du centre et du sud de la Tunisie.

Le Goethe-Institut assure 50 % du financement, le reste est financé par l’Union Européenne. « A travers cet événement, on voudrait valoriser le secteur de l’art contemporain en Tunisie », souligne la directrice du Goethe-Institut, Christine Bohrer. L’Institut vise à promouvoir le principe de la proximité entre la société civile et la population locale et à favoriser les échanges entre artistes nationaux et internationaux. Le fait que l’exposition aura principalement lieu à l’intérieur du pays a fortement convaincu Goethe-Institut de la soutenir.

Chaque artiste va présenter sa création sur, au moins deux collines. Donc, chaque colline va au moins accueillir 20 œuvres. Les participants à cet évènement ont déjà visité les lieux en décembre pour prendre contact avec les habitants et commencer à imaginer les projets sur lesquels ils travailleront. L’exposition bénéficie du soutien des ministères du Tourisme, de la Culture, de l’Intérieur et des Transports. Les mairies des villages participants, ainsi que  plusieurs organismes et associations culturelles figurent parmi les partenaires.

            Jannik Jürgens  

Lire aussi
commentaires
Loading...