Renforcer la société civile dans les régions

 

Le réseau Lam Echaml s’engage pour soutenir les associations dans les régions et améliorer leurs capacités à appuyer les populations marginalisées et les jeunes. C’est dans cette perspective qu’il vient d’organiser du 7 au 9 septembre sa deuxième université d’été à Mahdia, ayant pour thème «Solidaires journalistes et artistes». 

 

Réunissant une vingtaine d’associations en provenance des régions intérieures du pays, le réseau a voulu apporter son assistance et son encadrement à ce tissu associatif autour de trois thèmes principaux : «Jeunesse, médias, régions» ; «Actions culturelles et artistiques» ; «Sensibilisation et formation pour les élections».

Une soixantaine de jeunes ont pu prendre part aux trois ateliers prévus par l’université d’été, durant laquelle ils ont eu l’occasion d’exprimer leurs soucis par rapport à l’activité associative et aux actions à mettre en place sur le terrain pour aider les populations locales. La majorité des associations sont nouvelles et ont été créées par la volonté de personnes qui ont voulu se rendre utiles dans leurs régions, délaissées par un pouvoir trop centralisé.

Plusieurs projets ont été identifiés dans les trois ateliers : caravanes artistiques, campagnes de sensibilisation aux élections, évènements d’ordre culturel qui incitent à la citoyenneté active. Mais le projet le plus important reste celui de la création de médias locaux. En effet, il prévoit le lancement de sept sites web dans sept régions qui seront alimentés par du contenu journalistique écrit et audiovisuel, dans le but de refléter les problèmes des régions et surtout les intérêts de leur jeunesse. Parallèlement, l’on créera des radios locales et l’on élaborera neuf bulletins électroniques, lesquels pourraient ensuite être imprimés et accrochés dans des lieux publics pour permettre aux populations de consulter leur contenu.

Dans le cadre de ce projet, les représentants des associations devraient identifier des jeunes susceptibles d’y participer afin de les former aux pratiques du journalisme écrit, électronique et audiovisuel.

L’université d’été qui s’est tenue dans une ambiance décontractée et constructive visait en premier lieu la création d’un réseau d’associations en leur apprenant à travailler ensemble et à créer des synergies. Il s’agit par ailleurs de perfectionner leurs capacités à améliorer les conditions de vie des jeunes et de les inciter à participer à la vie publique et politique.

La mise en application des projets identifiés devrait déjà commencer à partir de la semaine prochaine et se poursuivre durant une année, avec le soutien de la Fondation pour le futur et de la Fondation Hanns Seidel.

Enfin, dans un communiqué final, le réseau Lam Echaml a saisi l’occasion pour renouveler son soutien aux journalistes et aux artistes dans leur combat pour la liberté d’expression et de création, tout en dénonçant toute forme de mainmise et d’autoritarisme de la part du

gouvernement.

H. Zbiss

Lire aussi
commentaires
Loading...