Jibril, l’énigmatique, en tête des résultats

Bien que les résultats définitifs tardent encore à être annoncés, Mahmoud Jibril, à la tête de l’Alliance des forces nationales (AFN), regroupant une soixantaine de partis libéraux et nationalistes, devance les islamistes : il obtient 60% des sièges réservés aux partis politiques sur les 200 députés   à élire. Un haut responsable libyen de Tripoli contacté par «Réalités» déclare que sur les 96% des résultats définitifs des élections libyennes, les islamistes réunis au sein du parti de la justice et de la construction (alliés aux frères musulmans d’Egypte) n’obtiennent que 15 à 20% des 80 sièges.

Il est vrai que Jibril appartient à une puissante tribu des Warfalla (estimée à près d’un million de membres) ; mais pour Abdelghani Erwed, ce sont les jeunes qui ont participé et porté Jibril à ce succès. Le peuple libyen, certes profondément musulman mais pas fanatique,  poursuit-il, aspire au progrès, au développement, à la construction de véritables institutions qui répondent aux exigences du marché et de la modernité. In fine, ce peuple veut reconstruire le pays sur des bases solides pour relancer les investissements et la croissance. Les jeunes, nous dit le responsable libyen, ne peuvent être attirés par des islamistes sous influence étrangère.

 

E.S

 

Lire aussi
commentaires
Loading...