Hystérie ou mobilisation Facebook ?

Encore une fois, le réseau social a permis une mobilisation citoyenne contre des attaques salafistes. En témoignent les évènements du 10 juin à El Abdelliya

 

«Je reviens de la Abdelliya, il y a une centaine de salafistes qui essayent de s'en approcher et la police les contrôle. Il n'y a pas plus de grabuge que ça (pour l'instant). Ils sont plutôt disciplinés. Il y a surtout beaucoup de badauds, hommes, femmes et enfants qui regardent le spectacle. N'écoutez pas l'hystérie qui circule sur FB !!!» Ce statut Facebook publié peu après les évènements du dimanche 10 juin montre à quel point les réseaux sociaux sont devenus un amplificateur médiatique, dès lors qu’un sujet s’y prête. Les salafistes, sujet de prédilection des médias, sont un facteur d’angoisse aussi puissant que les échos des balles que chacun entendait près de chez soi les nuits qui ont suivi le 14 janvier. À l’origine de cette «hystérie» dont parle un des facebookeurs, un autre statut, celui posté dans la matinée par la galeriste Aïcha Gorgi «Des salafistes sont venus à la Abdelliya, accompagnés d’un huissier notaire et d’un avocat et ils vont intenter un procès contre artistes et galeristes. Ils ont posé un ultimatum pour que les œuvres soient décrochées à leur prochaine visite à 18 h ! Tous à la Abdelliya à partir de 17 h pour défendre la liberté d’expression ou la liberté tout court». L’alerte est donnée et le palais sera rempli à 17 h de gens venus massivement pour soutenir les artistes «plus de gens qu’au vernissage», souligne, rigolarde, une des artistes. Coup de pub ou danger réel, finalement plus de peur que de mal, mais le message diffusé sur Facebook a marché. La mobilisation a eu son effet auprès des autorités qui sont arrivées en grands renforts dès 18 h 30. Les salafistes regroupés sont donc rentrés bredouilles. Un début de résistance sur Facebook commencerait-il à se propager ?

 

Les logiciels libres pour l’État

L’État tunisien adoptera les logiciels libres dans les administrations pour réduire ses frais révèle le site Tunisie Haut Débit. Afin de minimiser les dépenses, le gouvernement tunisien préfèrera ainsi utiliser des logiciels libres de droit plutôt que des logiciels payants en étudiant les besoins spécifiques de chaque administration. Quant au budget alloué pour le ministère des Télécommunications, il devra surtout servir à financer la création de start-up en Tunisie, tout comme démocratiser l’achat en ligne.

 

 

Deux blogueuses, deux récompenses

Leurs parcours sont différents et pourtant chacune se bat pour une cause. Razan Ghazzawi, blogueuse syrienne, a reçu le Prix des défenseurs des Droits de l’Homme en période de crise par une Fondation basée à Dublin. Arrêtée pour avoir tenté de montrer sur son blog, les exactions de l’armée syrienne, cette femme est actuellement traduite devant les tribunaux militaires pour possession et distribution de matériel interdit. La concernée a émis un communiqué disant que ce prix récompensait tous les journalistes citoyens qui ont fait le récit de la révolution. Razan tient son blog depuis 2009 et y a toujours critiqué le régime de Bachar el Assad. Elle est aussi coordinatrice du Centre syrien d’informations et du droit d’expression.

Amira Yahyaoui, blogueuse et militante tunisienne a reçu quant à elle, le Global Leadership Award distinction qui récompense les «femmes leaders» reconnues pour leur militantisme pour la démocratie et leur défense des Droits de l’homme. Son prix récompense aussi son travail avec l’ONG Al Bawsala visant à être un observatoire de l’Assemblée nationale constituante.

 

Lu sur twitter

«Les strings sont à la pelle à la fripe pourquoi les Salaf n'ont pas fermé la fripe ? Ou ce sont les tableaux qui choquent ?» @Oooups

 

 Lu sur facebook

«Janvier 2011 nous avons assisté au grand show “L’Armée contre les milices RCD”. Ce soir, devant la Abdelliyya, ils vont nous jouer le nouveau film de Rachid Ammar : “L’Armée contre les salafistes” timing parfait pour étouffer la campagne #raja3_el_camera».

Par Lilia Blaise

Lire aussi
commentaires
Loading...