« Capesistes » en colère : le ministère de l’Education réagit

Par - 12 Oct 2017

education-06122016

Les « capesistes« , après avoir décroché le précieux sésame pour faire le premier pas dans l’enseignement, doivent réussir leur master en sciences de l’éducation. Une solution refusée par une bonne partie des futurs enseignants, qui ont multiplié les mouvements de protestation, allant jusqu’à porter atteinte au ministère de l’Education.
Dans son dernier communiqué, l’institution a condamné les actes des protestataires. Elle les considère comme une « atteinte claire » au ministère. « Nous avons toujours communiqué avec les nouveaux diplômés, que ce soit à travers le dialogue direct, les communiqués ou les médias », peut-on lire dans le communiqué du ministère de l’Education, qui rappelle que la réussite au Capes n’implique pas un recrutement automatique. Pour ce faire, il faudra justement passer par les deux années dudit master.
Face à ces complications, le département assure avoir pris toutes les dispositions, dans le cadre de la loi, pour protéger « le service public et les travailleurs ».

Partager: