Projet de loi de Finances 2018 : « Les tunisiens payent les frais de la corruption »

Par - 25 Sep 2017

olfa-youssef «Ce projet loi de Finances 2018 veut dire : Nous avons fait banqueroute, personne ne sera jugée et vous, le peuple, vous allez payer les frais… Plus de pauvreté, de faim et détérioration au quotidien… Mais jusqu’à quand ??», s’est indignée Olfa Youssef contre le nouveau projet de loi de Finances 2018. En Effet, ce nouveau projet de loi ne fait pas que des heureux, car il a tout simplement été élaboré sous le signe de l’augmentation de plusieurs taxes et impôts concernant plusieurs produits, mais pas que. Il comporte aussi la mise en place d’un nouveau système fiscal des petites entreprises où l’apport d’une contribution sociale de solidarité contribuera à financer les caisses sociales. Par ailleurs, une augmentation de la TVA qui passe de 12 à 18% relative aux prestations et plusieurs produits. Notamment, les services assurés par les professions libérales (médecins, avocats, experts…), la cigarette, les boissons alcoolisées, le marbre, la vignette des voitures, les voitures touristiques 4 Chevaux, les produits pétroliers… Ça promet !

Partager: