Abir Moussi : «Tous les problèmes proviennent de la Constitution»

Par - 19 Juin 2017

Abir Moussi
«Le projet du code des collectivités locales qui est en cours de préparation constitue un danger pour l’Etat et mènera à sa décomposition» dénonce Abir Moussi, présidente du Parti Destourien Libre.
Invitée à intervenir sur les ondes de Shems Fm, ce lundi 19 Juin, Abir Moussi n’est pas allée par quatre chemins pour critiquer la Constitution. «Tous les problèmes proviennent de la Constitution. Elle a été élaborée par des individus inspirés des théories qui ne s’appliquent pas à la réalité tunisienne… Ces gens là avaient l’intention de dissoudre l’Etat.» a-t-elle fustigé.
Pour la présidente du Parti Destourien Libre, rien n’a été préparé pour la délégation du pouvoir. Cela ressemblera plus à un détachement de l’Etat qu’une décentralisation selon ses dires. «La décentralisation devrait être appliquée en suivant certaines étapes et non pas de manière brusque. On n’a pas préparé de ressources humaines ni financières… Même la classe politique n’y est pas prête» a-t-elle indiqué.
Par ailleurs, Abir Moussi estime que la Tunisie s’est transformée en laboratoire d’essais où tout le monde s’y met. «Nous avons sacrifié l’avenir des prochaines générations… On aurait dû prendre des décisions bien étudiées… Les gens derrières la Constitution de 2014 sont venus avec l’intention de détruire au lieu de rompre avec l’ancien régime et poursuivre le travail» a-t-elle dit.
«On est actuellement en 6ème année démocratie. Toutefois on n’a rien appris de la démocratie… Aujourd’hui le paysage politique tunisien est encore flou… Et si les élections municipales seront effectuées de la même manière qu’avant, nous les considérons comme falsifiées» a-t-elle menacé.

Partager: