Les forces de l’ordre déclarent la guerre aux agents de la Police de l’Environnement

Par - 21 Avr 2017

sfax-arrestation

Dans une déclaration accordée à nos confrères de Hakaek Online, le secrétaire général du bureau régional du syndicat national des forces de sûreté, à Sfax, Ezzeddine Amri, a affirmé que la police de l’environnement est un système sécuritaire parallèle.
Ainsi, Ezzedine Amri révèle que les forces de l’ordre procéderont à l’arrestation de tout agent de la police de l’environnement repéré sur la voie publique.  Il sera ensuite traduit devant la justice pour usurpation d’identité selon ses dires.
« Les forces de l’ordre dans l’ensemble du gouvernorat de Sfax feront en sorte que les agents de la police environnementale seront interdits d’exercer leurs fonctions tant qu’ils ne sont pas formés par des écoles de formation sécuritaires relevant du ministère de l’intérieur » ajoute Ezzedine Amri.
Le secrétaire général du bureau régional du syndicat national des forces de sûreté indique que « le syndicat dispose de documents officiels faisant état de la nomination de certains délinquants ayant des antécédents judiciaires en tant qu’agents de la police de l’environnement. Les présumés policiers ne sont autres que des anciens membres de la ligue nationale de protection de la révolution LNPR ».
« En tant que sécuritaires et syndicalistes, nous n’accepterons jamais ce système parallèle d’autant plus qu’il relève d’un autre ministère et non du ministère de l’intérieur » a-t-il affirmé avant de poursuivre « nous avons déjà adressé une correspondance à l’attention du ministre de l’intérieur Hedi Majdoub afin de le mettre au courant de la décision du syndicat à ce sujet. »

Partager: