Coup de gueule de Faouzi Ben Gamra (Vidéo)

Par - 09 Mar 2017

oumour-jeddiya-faouzi-ben-gamra

Lors de son apparition dans l’émission phare de Naoufel Ouertani « Oumour Jeddiaya », diffusée dans la soirée du mercredi 08 mars 2017 sur la chaîne privée Al Hiwar Ettounsi, un chroniqueur de l’émission et chanteur dit « engagé« , Faouzi Ben Gamra, a exprimé son étonnement de voir des organisations internationales régir à l’affaire de lapidation à mort d’un crocodile dans le parc zoologique du Belvédère au cours de la semaine dernière.
Faouzi Ben Gamra a indiqué que ces mêmes organisations sont restées silencieuses et n’avaient jamais dénoncé la torture commise à l’encontre des milliers de taureaux dans le cadre du jeu de la corrida en Espagne. Elles n’ont pas non plus déploré la mort quotidienne des centaines de musulmans à Burma et en Palestine.
En ce qui concerne l’image de la Tunisie à l’étranger et ses répercussions négatives sur le secteur du tourisme, le chanteur dit « engagé » a affirmé que les tunisiens doivent compter sur leurs propres ressources tout en se basant sur les secteur de l’agriculture et de l’industrie et non sur celui du tourisme étant donné que ce dernier fait partie des secteurs fragilisés.
« Il est temps de s’appuyer sur l’agriculture et l’industrie étant donné qu’ils ne sont pas des secteurs fragiles comme c’est le cas pour le tourisme« , a-t-il lancé. Et d’ajouter: « Les touristes, qu’ils ne reviennent plus dans le pays« .
Réagissant aux propos de Ben Gamra, le conseiller auprès de la ministre du tourisme, chargé de l’information et des relations publiques, Seif Chaalali, a exprimé dans un post publié sur sa page Facebook, sa colère indiquant que le pays souffre de stars en carton et ignorants et qui n’ont pas le sens de la responsabilité.
« Après une série de chansons populaires telles que Njibek Njibek et Ya Sousou Khadek Nbousso, Faouzi Ben Gamra, l’ex-chanteur populaire, devient le Mufti du pays et le Cheikh Aba Jahl Ben Gamra et se permet de prononcer une fatwa dans le secteur du tourisme et dit à haute voix dans une émission télévisée: les touristes qu’ils ne reviennent plus dans ce pays, on en a plus besoin… Alors Monsieur le Savant et l’expert économique, dites-nous qu’allons nous faire des 400 milles employés dans le secteur du tourisme. Est ce votre association qui va leur donner des couvertures et des draps en hiver? Ceci est notre plus grande calamité. Des stars en carton irresponsables et ignorants!… Sinon, un grand merci aux militants du secteur du tourisme qui travaillent jour et nuit pour faire revenir les touristes dans notre pays et pour redorer l’image de la Tunisie à l’étranger, et qui sont également en train de préserver les sources de revenus de milliers de familles tunisiennes. Mon message à mes concitoyens dans ce très cher pays, ne  faites pas des ignorants des exemples et des dirigeants. » lit-on dans ledit post.

seif-chaalali

Partager: