Tunisie/ Allemagne: une convention controversée

Par - 16 Fév 2017

mongi-samia-abou

La convention de partenariat financier entre le gouvernement tunisien et son homologue allemand, présentée pour examen à la commission des finances mercredi 15 février 2017, a suscité une polémique et créé une agitation extrême après avoir été adoptée par la majorité des membres de la commission, ce qui a provoqué l’ire de la députée du Courant démocratique Samia Abou qui rejette catégoriquement cette convention.
Dans une déclaration accordée aux médias, Samia Abou a affirmé que cette convention qui porte sur un prêt de 199 millions d’euros n’est pas suffisamment claire ajoutant qu’elle ne sert pas les intérêts de la Tunisie. Samia Abou a expliqué que l’Allemagne a imposé une série de conditions pour accorder ce prêt à la Tunisie dont elle cite le fait d’avoir recours aux produits et à la main d’oeuvre allemande à la Tunisie pour lancer les projets programmés dans les région.
Elle a dans ce contexte indiqué que cette convention porte atteinte à la souveraineté de la Tunisie tout en accusant les députés de défendre les intérêts du gouvernement et non pas ceux du peuple.
La séance de la commission des finances à l’ARP a connu des perturbations notamment entre les deux députés Samia Abou et Mongi Rahoui. En effet, ce dernier a indiqué que tous les députés ont le droit de voter utilisant sous le coup de la colère des termes assez virulants. « Ce député est bête ( un âne pour être plus précis) et il veut voter. Personne ne peut l’empêcher de voter » a-t-il lancé.
Rappelons que 9 députés ont voté pour cette convention, sauf les députés Mongi Rahoui et Mohamed Ben Salem qui se sont abstenus de voter. La députée Samia Abou a quant à elle préféré se retirer de la séance et s’abstenir ainsi de voter.

Pour voir la vidéo, cliquez sur ce lien

Partager: