Rencontre Trump-Netanyahu : la fin de la solution à deux États ?

Par - 16 Fév 2017

usa-16022017

« La solution à deux États dans le conflit israélo-palestinien n’est plus la seule voie possible », a déclaré le président américain Donald Trump, à l’issue de sa première rencontre, très attendue d’ailleurs, avec le Chef du gouvernement israélien, Benjamin Netanyahu à la Maison Blanche. C’était également l’occasion pour le locataire Républicain du Bureau Ovale de réaffirmer son soutien à l’État hébreux. Quatre principaux volets ont donc été abordés : la solution à deux États, l’avenir de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem, la colonisation de l’Occupant et le nucléaire iranien.
Au sujet de la solution à deux États, Donald Trump a ajouté que Washington « n’insisterait plus sur ce principe de référence de la communauté internationale ». À ces propos, Netanyahu ne pouvait que réagir avec enthousiasme, déclarant que c’est « une occasion sans précédent de faire avancer la paix et de mettre fin au plus vieux conflit de la planète ».
Concernant la question de l’ambassade américaine, Donald Trump a souligné qu’il aimerait la voir s’implanter à Jérusalem. « Cette question sera examinée soigneusement« , a-t-il assuré. Il faut souligner qu’un éventuel transfert de la représentation diplomatique américaine de Tel Aviv à Jérusalem marquerait un tournant dans l’Histoire des relations entre les États-Unis, Israël et la Palestine. De fait, jamais la Ville Sainte n’a été reconnue par la communauté internationale comme étant la capitale d’Israël. Quelle que soit la décision de Donald Trump, elle risquerait d’attiser les tensions au Moyen-Orient.
D’autre part, en ce qui concerne la colonisation israélienne, le président américain a appelé Israël à « la retenue« . « La question des colonies n’est pas au cœur du conflit avec la Palestine. Nous réclamons la reconnaissance de l’État juif d’Israël », a répliqué Benjamin Netanyahu.
La rencontre entre les deux hommes était également l’occasion d’aborder la délicate question du nucléaire iranien. « Je ne laisserai jamais l’Iran obtenir l’arme nucléaire », a clamé Donald Trump, ajoutant que l’accord sur le nucléaire iranien, conclu sous la présidence de Barack Obama, était le « prie des accords ». Le président américain poursuit sur sa lancée en affirmant que son administration a d’ores et déjà imposé de nouvelles sanctions à l’Iran. « Je vais faire encore davantage pour empêcher l’Iran de créer une arme nucléaire », a-t-il encore souligné.
Tous les ingrédients sont là, en somme, pour rassurer l’inconsolable Benjamin Netanyahu qui n’a eu de cesse d’exprimer l’espoir suscité par l’élection de Donald Trump pour Israël.

Partager: