Une nuit mouvementée dans plusieurs gouvernorats

telechargement_82

La nuit du samedi 14 janvier était mouvementée dans plusieurs régions de Tunisie. Malgré l’annonce d’une batterie de mesures en faveur de Gafsa par le président de la République, un groupe de jeunes a mis le feu à un wagon de train de transport des phosphates à Metlaoui. Les jeunes en question ont été dispersés par la police, soutenue par la Protection Civile qui a pu maîtriser le feu.
Les manifestants protestaient en signe de mécontentement de la visite du président de la république dans la région qu’ils considèrent sans réels résultats.

Chaude fut la nuit à Meknassi
Chaude fut la nuit à Meknassi

À Meknassi, dans le gouvernorat de Sidi Bouzid, la tension était palpable la même nuit. Des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont éclaté. Le calme, aussi précaire soit-il, est revenu à présent. D’après des sources médicales, deux unités sécuritaires, blessées lors des affrontements, ont été transférées à l’hôpital régional de Sidi Bouzid.
Enfin, à Menzel Jemil, dans le gouvernorat de Bizerte, un groupe d’assaillants a attaqué le poste de police de la délégation avec des cocktails molotov. La police a eu recours à des tirs de sommation pour les disperser. Quelques délinquants ont été arrêtés.

Lire aussi
commentaires
Loading...