«Frontières de l’invisible»

Par - 09 Déc 2016

festival

Une pièce âpre, taillée à vif dans la chair d’une humanité ravagée par les convulsions de l’histoire mais aussi illuminée par les éclairs d’une pulsion irrépressible, d’un instinct de survie poussé à son paroxysme.
Une danse éperdue, écartelée entre des pôles contraires, balafrée ; une danse intransigeante qui appuie là où ça fait mal, là où ça fait sens : pas de salut possible sans briser les limites, chambouler les repères, aller au-delà des apparences, des certitudes, des habitudes, afin d’explorer les champs du possible, au-delà des frontières, de toute frontière.
Dans un paysage d’après désastre, hérissé de barrières et d’interdits, sur leur présent chaviré, il plane des rêves brisés, des récits mort-nés, des oiseaux blessés, des lambeaux de joie, des bribes d’une vie antérieure qui résonne encore comme l‘écho d’un long sanglot alors que tout est accompli ».
La pièce dont la première eu lieu les 6,7 et 8 octobre 2016 au Pavillon noir, à Aix-en-Provence, sera diffusée en Tunisie à partir du mois de janvier 2017.
Les représentations seront accompagnées de la projection du film Fabrica et de débats publics Durée : 60’ Chorégraphie, scénographie : Syhem Belkhodja Collaboration à la dramaturgie : Houria Abdelkafi Proposition musique : Zeïn Abdelkafi Création lumières : Erika Sauebronn Danseurs : Nour Mzoughi, Feteh Khiari, Farah Zhiri, Waël Mansour, Houssem Bouakroucha, Mariem El Borni, Mohamed Ali Cherif, Louay Chakroun, Jihed Blagui Coproduction : Ness El Fen, Ballet Preljocaj/Pavillon noir Soutien : Ministère des Affaires Culturelles, Ministère du Tourisme et de l’Artisanat, Institut français de Tunisie.

Partager: