«Femmes et Mémoire» : Hommage aux pionnières du cinéma

Par - 29 Oct 2016
haydee-sammama
Haydée Samama Chikli

En marge du cinquantenaire des Journées cinématographiques du Carthage qui auront lieux à partir du 28 octobre, une section parallèle ayant pour titre «Femmes et Mémoire» sera organisée. Il s’agit d’une première en Tunisie. C’est grâce à cette louable initiative de la Fondation tunisienne Femmes et Mémoire (FTFM), qu’il y aura lieu une opportunité de faire connaître et de réhabiliter les différents apports artistiques des femmes à travers l’histoire du cinéma tunisien.
L’occasion sera propice pour célébrer le centenaire de la naissance (1906-2016) de Haydée Samama Chikli, considérée comme la première actrice du cinéma tunisien et probablement arabe. Fille du premier cinéaste qu’ait connu la Tunisie Albert Samama Chikli (1872-1934), Haydée Samama Chikli campa, à l’âge de 14 ans, son premier rôle dans le premier film tunisien Zohra, film muet réalisé par Samama Chikli en 1922 et deux ans après, en 1924, dans le film Aïn El Ghezal, la fille de Carthage. Un hommage sera également rendu à d’autres pionnières du cinéma tunisien telles que Flifla Chamia, Hassiba Rochdi, Zohra Faiza et Jamila Ourabi
« Une exposition et une table ronde réunissant divers protagonistes seront organisées pour faire connaître davantage nos femmes artistes. Et un prix portant, pour cette session des JCC 2016, le nom Haydée Samama Chikli, sera consacré par l’association Fondation tunisienne Femmes et Mémoire (FTFM), à la meilleure interprétation féminine des films tunisiens de la compétition officielle ».
M.A. Sghaïer

Partager: