Audition de 7 sécuritaires : grogne dans les rangs des sécuritaires

Par - 07 Oct 2016

attentat Bardo

L’un des juges d’instruction prés le tribunal de première instance de Tunis a auditionné 7 cadres sécuritaires relevant de la brigade nationale de lutte contre les crimes terroristes d’Al Gorjani. Selon le journal Akher Khabar Online, ces 7 sécuritaires sont accusés d’avoir commis des actes de tortures à l’encontre d’un élément qui a été placé en garde à vue pour des soupçons d’implication dans l’attentat terroriste du musée du Bardo. Le suspect répond au nom de Amine Kebli.
Selon le même journal, des séance de confrontation entre les 7 sécuritaires et le suspect Amine Kebli ont eu lieu suite à l’ouverture d’une enquête par le ministère public. Le porte parole du tribunal de première instance de Tunis Sofien Sliti a affirmé que le juge d’instruction a auditionné les sécuritaires accusé d’avoir torturé Mohamed Amine kebli. D’après la même source, le rapport réalisé par le médecin légiste a fait état de traces de torture retrouvées sur le corps du suspect.
Il est à rappeler que Mohamed Amine Kbli a été remis en liberté après avoir été arrêté en tant que principal suspect dans l’attentat terroriste du musée du Bardo. En effet, les investigations sécuritaires ont démontré que Kebli était la tête pensante de l’attaque.
Il est également à noter que cette affaire a suscité la grogne des unités sécuritaires. Des représentants du ministère public ont accusé les sécuritaires relevant de la brigade de lutte contre le terrorisme d’avoir pratiqué la torture afin d’obtenir les aveux du suspect. Toutefois, cette accusation a été démentie par plusieurs syndicalistes dont notamment le sécuritaire Issam Dardouri qui a publié une vidéo  montrant le principal suspect dans l’attaque du Bardo, en train de reconstituer la dissimulation des armes utilisés dans l’attentat

Lire aussi: C’est à cause de cette vidéo que Issam Dardaouri a été mis en détention !

 

Partager: