Organisations, syndicats, personnalités… la Tunisie pleure son grand poète Sghaïer Ouled Ahmed

sghaier-ouled-ahmed

Le 5 avril 2016, la Tunisie a pleuré son poète Sghaïer Ouled Ahmed, décédé après un long combat contre la maladie. Un poète mais avant tout un être humain qui était adulé par les tunisiens, de toutes les classes…

Différentes personnalités, fédérations et organisations ont exprimé leur tristesse et ont rendu hommage à Sghaïer Ouled Ahmed. La fédération tunisienne des directeurs de journaux a publié un communiqué suite au décès de l’artiste. “La Tunisie, et les scènes culturelles et médiatiques, ont perdu un brillant poète inspirant qui donnait l’espoir à des milliers de jeunes militant pour un meilleur avenir”, peut-on lire.

Le syndicat national des journalistes tunisiens ainsi que la fédération tunisienne des directeurs de journaux lui ont également rendu hommage, soulignant que ce dernier soutenait, de tout son cœur, la liberté d’expression et de presse . “Sghaïer Ouled Ahmed a toujours soutenu le peuple tunisien et ses droits, refusant même sa décoration par l’ancien président Ben Ali”, indique le communiqué.

Les présidences de la République et du gouvernement ont publié des communiqués, présentant leurs condoléances à la famille du défunt et rappelant le militantisme de Sghaïer Ouled Ahmed.

L’Union générale tunisienne du travail, à son tour, s’est exprimée sur sa page officielle Facebook quant au décès du grand poète, qui laissera certes un grand vide sur la scène culturelle tunisienne.

Journalistes, politiciens, artistes,activistes de la société civile, simples citoyens, grands et petits… les tunisiens étaient tous frappés par la triste nouvelle et se sont exprimés sur les réseaux sociaux publiant poèmes et photos du défunt.

Sghaïer Ouled Ahmed, cet homme qui aimait la Tunisie comme personne ne l’a jamais aimée, nous a quittés,…

Lire aussi
commentaires
Loading...