Un officier douanier : l’affaire du conteneur nous dépasse

DOUANE BELGE

Le colonel Hatem Helal, membre du bureau exécutif du Syndicat des Douanes,  a déclaré, ce vendredi 19 février 2016, sur les ondes de Shems FM, que l’existence d’un pistolet “Glock” et de 1000 balles, représente des preuves largement suffisantes pour accuser l’homme d’affaires belge d’un délit “d’importation sans déclaration d’une marchandise prohibée”.

Concernant la libération de l’homme d’affaires, le colonel Hatem Helal a exprimé son “respect”  de la décision de Justice, mais il s’est dit fier d’avoir accompli son devoir: celui d’avoir arrêté le conteneur, saisi les marchandises, et remis le suspect à la Justice.

Le colonel a considéré que l’affaire du conteneur dépasse la Douane Tunisienne et toutes les institutions de l’Etat tunisien “La douane ne fait pas l’exception, toutes les institutions de l’état reçoivent des menaces et subissent une pression  […]  l’affaire du conteneur nous dépasse, et dépasse tout le monde […] Vous savez, la Tunisie est devenue aujourd’hui le croisement de plusieurs pouvoirs et forces régionales et même internationales, pour que ce dossier soit fermé une fois pour toutes, ces armes doivent être des jeux pour enfants “.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...