Le Maroc met fin à l’arabisation de l’enseignement

Par - 27 Fév 2016

maroc

Le Maroc met derrière son dos une expérience de 30 ans dans l’arabisation de l’enseignement et décide de revenir à la langue française.

Les matières scientifiques seront enseignées en français dès la première année de l’enseignement de base, et non en troisième année. Le roi Mohammed VI a fait passer cette réforme contre la volonté des islamistes. « après l’indépendance du Maroc, l’enseignement bilingue est devenu la norme, avec une très bonne tenue jusque dans les années 80. Mais dès les années 1970, l’arabisation de l’enseignement s’est déroulée étape par étape, touchant d’abord les matières littéraires et mettant fin, par exemple, à la philosophie. Cette arabisation a été menée à son terme en 1989, notamment dans les sciences, et le français est devenu une langue étrangère à l’école. Mais cela a fortement influé sur le niveau général des élèves qui, d’après les enseignants et responsables marocains, a beaucoup baissé par rapport à celui des élèves des années 70. Or, des matières comme les sciences, les mathématiques, le droit international, l’économie, la médecine, n’ont jamais été arabisées à l’université. Il en est alors résulté une crise de l’enseignement supérieur. Aujourd’hui, le pouvoir marocain veut restaurer l’enseignement bilingue et inculquer les sciences en français dès la primaire pour ne plus connaître de décalage avec l’enseignement prodigué à l’université », a indiqué Pierre Vermeren, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne, spécialiste du Maghreb et des sociétés arabo-berbères,à Atlantico.fr.

Partager: